Petit historique de quelques figurines(en construction)
Retour a l'accueil.
Retour aux Figurines

Élisabeth I d'Angleterre

Née le7 septembre 1533 à Greenwich – 24 mars 1603 à Richmond est l'une des plus célèbres souveraines d'Angleterre. Également nommée « La reine vierge », « Gloriana » ou « Good Queen Bess » par ses partisans, Élisabeth I fut reine d'Angleterre, de France (seulement en titre) et d'Irlande du 17 novembre 1558 jusqu'à sa mort. Elle parlait l'anglais, le latin, le grec, le français et l'italien. Fille du roi Henri VIII d'Angleterre et d'Anne Boleyn, Élisabeth fut la cinquième et dernière représentante de la dynastie des Tudors.

Napoléon Bonaparte

(né le 15 août 1769 à Ajaccio, en Corse ; mort le 5 mai 1821 sur l'île Sainte-Hélène) fut général, premier consul, puis empereur des Français. Il fut un conquérant de l'Europe continentale.

Sacre 2 décembre 1804
en la Cathédrale Notre-Dame de Paris

Figurine suivant le tableau de David (peindre préféré de l'Empereur)

 

Thomas Wentworth.

Thomas Wentworth (13 avril 1593 – 12 mai 1641), 1er comte de Strafford, est un homme d'État anglais et l'un des principaux protagonistes de la période précédant la première révolution anglaise. Il siège au parlement en tant que partisan du roi Charles Ier. De 1632 à 1639 il exerce une dure répression en tant que Lord Deputy d’Irlande. Rappelé en Angleterre, il devient l'un des plus proches conseillers du roi, et s'efforce de renforcer le pouvoir de la Couronne face au Parlement d'Angleterre. Pourtant lorsque le parlement le condamne à mort, Charles signe la sentence et Wentworth est décapité.

Prince Ernst Auguste II

Ernst Auguste, le prince héritier de Hanovre, héritier du Nouveau-Brunswick, 3 e duc de Cumberland et Teviotdale, 3 e comte d'Armagh, (Ernest-Auguste-Adolphe William George Frederick, 21 Septembre 1845 à 14 Novembre 1923), était l'aîné et seul fils de George V de Hanovre et de son épouse, Marie de Saxe-Altenburg. Ernst Auguste a été privé de la trônes de Hanovre lors de son annexion par la Prusse en 1866 et plus tard, le duché de Brunswick en 1884. Bien qu'il fût l'aîné mâle ligne arrière petit-fils de George III, le duc de Cumberland a été privé de sa pairie britannique et des honneurs pour avoir pris parti pour l'Allemagne dans la Première Guerre mondiale.

Le déclenchement de la Première Guerre mondiale a créé une rupture entre les famille royale britannique et de ses cousins de Hanovre. Le 13 mai 1915, le roi George V de Grande-Bretagne a ordonné la radiation du duc de Cumberland, à partir du Tableau de l'Ordre de la Jarretière. Selon les termes de la Loi sur les titres Privation 1917, le 28 Mars 1919 son nom a été rayé de la liste des pairs de Grande-Bretagne et d'Irlande par le décret du roi en conseil pour "porter les armes contre la Grande-Bretagne."

Néfertiti

 

Lla grande épouse royale d'Akhénaton, l'un des derniers rois de la XVIIIe dynastie. Elle vécut aux environs de -1370 à -1333/34.

Sa beauté est légendaire, et il est certain qu’elle exerçait un rôle politique et religieux important pendant la période amarnienne. En effet, lorsqu'une équipe d'archéologues américains entreprit récemment la reconstitution virtuelle des parois du temple d'Aton à Karnak à partir de talatates, — un gigantesque puzzle de plus de six mille blocs en grès retirés du IXe pylône —, elle eut la surprise de constater que les représentations de Néfertiti étaient plus nombreuses que celles d’Akhénaton, son royal époux. Ailleurs, la reine est figurée dans la pose traditionnelle de pharaon châtiant les ennemis de l'Égypte, ou officiant aux côtés du roi devant leur dieu Aton. D’autres reliefs encore montrent le couple royal et les petites princesses dans leur intimité familiale. Toutes ces scènes sont la preuve que la reine exerçait un pouvoir considérable, l'art officiel n’ayant jamais montré de scènes similaires auparavant.

Ramsès II

 

Appelé aussi Ramsès le Grand, est le troisième pharaon de la XIXe dynastie. Manéthon l'appelle Ramsès (ou Ramesses Miamoun, Rampses). Il est né aux alentours de -1304/ -1305 et règne de -1279 à -1213.

Scipion l'Africain

Issu d'une des plus grandes familles de Rome, la gens Cornelia, Scipion l'Africain incarne l'esprit de conquête et le goût du luxe qui saisirent Rome à la faveur des guerres puniques. Son père Publius Scipion, consul en l'an ~ 218, périt en Espagne au cours de la lutte contre l'empire carthaginois ; Scipion part, en ~ 211, dans la péninsule Ibérique pour le venger et ouvrir un second front contre Asdrubal, dont le frère, Annibal, ravage l'Italie. Il assiège et prend Carthagène, place forte économique, vitale pour le camp punique. Sa droiture le rend populaire auprès des indigènes, lassés de l'occupation carthaginoise. Il peut, alors, rallier facilement les Ibères à sa cause et soumettre l'ensemble de l'Espagne orientale. De retour à Rome en ~ 205 et nommé consul,

Le duc de Bar à la bataille de Crécy

26 août 1346

Les pertes françaises sont lourdes : Toutes les grandes familles sont touchées : Jean de Luxembourg ; Charles, comte d'Alençon (frère du roi) ; Louis de Châtillon (comte de Blois), le duc de Lorraine, Jean de Châlons, Louis de Sancerre, Jean d'Auxerre, Louis de Nevers (comte de Flandres), le Comte d'Aumale, l'évêque de Sens, l'Archevêque de Nimes, Jean de Croï (sire d'Airaines), les comtes de Salm, de Blamont, d'Harcourt,....

La bataille de Crécy constitue pour l'histoire un événement considérable dans la mesure où pour la première fois la chevalerie sera battue par l'infanterie. La stratégie militaire évoluera d'autant plus vite que l'on verra apparaître, sur les champs de batailles, les canons.

Tang Taizong

L'empereur Tang Taizong , né Li Shimin fut le deuxième empereur de la dynastie Tang de Chine. Il régna de 626 à 649. Second fils de Li Yuan, il est considéré comme le cofondateur de la dynastie par l'appui militaire essentiel qu'il apporta à son père dans la conquête du trône avant de provoquer son abdication et de le remplacer à 27 ans1 en prenant le nom de Tang Taizong.